Location immobilière, les types de cautions possibles


La location immobilière

Pour mettre en location un bien immobilier, le propriétaire est en mesure de vous demander une caution. C’est parfois une condition obligatoire. En raison de cela, vous devez pouvoir trouver le type de caution qui vous convient. Cette caution permet d’apporter une garantie à votre location autant pour vous que pour votre propriétaire. Elle peut intervenir pour vous aider dans le cas où vous croulez sous les dettes vis-à-vis de ce dernier. Voici un aperçu des différentes cautions possibles.

La caution simple

Obtenir la caution simple

La caution simple, à la différence d’une garantie de loyer intervient lorsque le locataire se trouve dans un cas d’insolvabilité criard et que les poursuites judiciaires sont infructueuses. C’est une mesure qui apparaît comme le dernier recours pour un propriétaire lorsqu’il fait face aux loyers impayés de la part de son locataire. Il doit néanmoins épuiser toutes les voies de poursuite avant d’en venir à cette alternative. L’acte de cautionnement simple doit être écrit pour justifier de sa crédibilité.

La caution solidaire

C’est un acte qui consiste à faire intervenir une tierce personne comme garantie de caution lors d’une signature de contrat de location immobilière. Cette personne doit être un proche qui jouit d’une bonne santé financière afin d’augmenter votre solvabilité. De manière plus simple, il doit s’engager à payer vos dettes auprès de votre propriétaire si vous en êtes incapable. L’acte de cautionnement pour la caution solidaire se rédige simplement avec des mentions manuscrites indiquant vos coordonnées personnelles. Votre garant peut être un membre de la famille ou un ami très proche qui résident en France.

Visale : la caution proposée par l’état

La caution Visale

Pour améliorer les conditions de vie des populations, il a été mis en place un système de paiement de loyers impayés appelé Visale. Il concerne les salariés, les jeunes étudiants ou demandeurs d’emploi de moins de 30 ans. C’est un dispositif 100 % gratuit qui donne un soulagement  aux locataires et aux propriétaires.

Cependant, Visale ne s’applique pas à toute sorte de location. Vous ne bénéficiez pas de ce cautionnement lorsque le loyer excède 1500 euros en Île-de-France. Il en est de même pour le reste du territoire lorsque le loyer dépasse 1300 euros. Par ailleurs, les étudiants sans justification de ressource dont les loyers dépassent 800 euros en Île-de-France et 600 euros pour le reste des régions sont également mis de côté par cette réforme.

Par ailleurs dans chaque département, il y a des Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL). Ces fonds visent à aider les personnes souffrant de difficulté financière à accéder à un logement. Ce système vise à régler les dettes locatives de cette classe de personne.