Entreprise

Luttez contre le phishing en entreprise

Le phishing est une technique qui permet à des pirates électroniques de recueillir des données personnelles sur l’appareil des personnes visées, et de les échanger (ou non) contre une rançon. Pour ce faire, ils se font passer pour des connaissances ou des collaborateurs pour envoyer des mails.

Pour les entreprises, ce type d’escroqueries représente l’une des principales attaques, parce qu’elle touche aux finances et à la sécurité des données. Comment lutter contre l’hameçonnage en entreprise ?

Lire également : Le maire de Soissons aimerait avoir une zone franche urbaine en centre-ville

Entraînez vos équipes à lutter contre le phishing

La première étape de la lutte contre le phishing en entreprise est la sensibilisation des employés sur la lutte contre cette fraude. Avant toute initiative, il est important de comprendre parfaitement comment fonctionne ce type d’attaques.

Pour parer aux attaques de pirates, il est important de former et d’entraîner les employés à la cyber sécurité. Cela passe par des formations réelles avec des spécialistes, et la mise en place d’exercices réalistes et fréquents.

Lire également : Un container de stockage, pour quoi faire?

Il peut s’agir de simulations de piratages ou de mails pièges. Ces exercices permettront aux salariés de connaître la réaction appropriée en cas d’attaque, et de prévoir les différents scénarios. Pour les réaliser, il est possible de mettre en place en interne une campagne de sensibilisation ou de faire appel à des entreprises, comme on peut le voir chez Arsen, spécialisées en simulation.

Cela est d’autant plus important que personne n’attaque une entreprise dans son entièreté. Bien souvent, seules une ou deux personnes sont ciblées. Il est donc nécessaire que toutes personnes disposant d’un appareil électronique et d’une adresse mail sachent se défendre en cas d’attaque.

En dehors des simulations, la lutte contre le phishing passe également par la mise en place de moyens de protections efficaces. Il peut s’agir d’un réseau de communication interne ou de canaux de communication privés avec les collaborateurs ou associés. Cela réduit grandement les risques de piratages.

phishing entreprise

Apprenez les techniques du phishing pour les reconnaître

Outre les formations et les scénarios, la lutte contre le phishing passe par la maîtrise des différentes techniques d’hameçonnage. En effet, il est plus facile de parer aux attaques informatiques lorsqu’on les connaît. À ce titre, il est recommandé d’apprendre les techniques de phishing aux employés. Grâce à la formation préalablement reçue, ils seront plus à même de réagir à une éventuelle attaque.

Aujourd’hui, il existe des techniques relativement simples pour reconnaître une attaque. La plus importante est l’identification du texte. Bien souvent, les mails d’hameçonnage sont émaillés de fautes d’orthographes ou de syntaxe. Ils contiennent également des images de mauvaise qualité ou des injonctions à l’action.

Dans ces cas, il est conseillé de vérifier l’adresse qui a envoyé le mail. Bien qu’il s’agisse généralement de connaissances, il arrive parfois qu’il y ait des différences au niveau de l’adresse. Toutefois, certains pirates sont très pointilleux sur les détails. Dans ce cas, il est plus difficile de reconnaître les mails suspects. Dans tous les cas, il est vivement recommandé de ne pas ouvrir les mails qui proviennent d’un expéditeur inhabituel, qui ont des adresses trop fantaisistes ou qui ont un objet trop intéressant.

Aussi, il est conseillé de ne pas donner suite aux mails qui font des demandes inhabituelles telles que des demandes concernant vos informations confidentielles.

Faites sécuriser vos bases de données, et informations sensibles

Pour une entreprise, l’adoption des mesures évoquées auparavant est largement suffisante pour se protéger du phishing. Pour une sécurité parfaite, pourquoi ne pas protéger les bases de données et information sensibles de l’entreprise ? Le principe est simple, en apportant une sécurité maximale aux données de l’entreprise, les pirates informatiques ne pourront rien voler en cas d’attaque.

Pour ce faire, il faut toujours s’assurer de la sécurité initiale du serveur qui s’occupe de la base de données. Cela passe par la réalisation de mises à jour régulières, et l’activation des clés de chiffrement. Ce sont des codes qui permettent de cacher les fichiers de la base de données. En cas de copie ou de vol, les pirates ne tomberont que sur des codes indéchiffrables.

De même, il est important de gérer les permissions et accès à la base de données. Idéalement, seule une poignée de personnes devrait y avoir accès. Cependant, si de nombreuses personnes doivent y accéder pour des raisons fonctionnelles, il est recommandé d’avoir des accès solides (logins et mots de passe forts).

Il est aussi possible d’avoir un firewall pour contrôler les entrées et sorties. Enfin, les spécialistes informatiques recommandent une nette séparation entre les serveurs physiques et les serveurs web.

Cela dit, la mise en place de toutes ces mesures est une tâche délicate. Pour une parfaite sécurité, il est conseillé aux entreprises de recruter un Database Administrator (DBA). C’est un professionnel de l’informatique qui a pour principale fonction de s’occuper de la mise en place et de la sécurité de la base de données.